3 techniques efficaces pour convaincre grâce à l’hypnose

L’hypnose est la capacité des thérapeutes, notamment les psychanalystes, à endormir une personne et à agir sur son esprit. Il faut noter que lorsqu’il est question d’hypnose, le ou la thérapeute fait taire la conscience de l’individu. Lorsque sa conscience est endormie, le praticien peut agir sur son subconscient et sur son inconscient, les thérapeutes parlent de sujet réceptif à l’hypnose et aussi de sujets qui y sont insensibles.

Les théories sont controversées concernant la sensibilité de chacun sur l’hypnose. Néanmoins, le psychanalyste est capable de changer en mieux le comportement d’une personne souffrant d’un trouble en particulier grâce à cette approche.

Dans les règles fondamentales de la thérapie par la psychanalyse, le thérapeute ne doit jamais faire faire des choses dévalorisantes ou nuisibles à une personne sous hypnose. Cela relève de ce que nous pouvons appeler d’une déontologie propre aux psychanalystes. L’hypnose permet de mieux convaincre une personne d’adopter un comportement en particulier, il doit servir pour soigner et non pour faire du mal à une personne.

Voici maintenant trois techniques d’hypnoses qui fonctionnent pour convaincre. Mais juste avant assuré-vous de vous abonner à la chaîne et n’oubliez pas de télécharger votre livre offert pour changer de vie en cliquant sur le lien dans la description située sous cette vidéo.

La relaxation.

La technique fondamentale à ne pas prendre à la légère en hypnose est la relaxation, nous voyons à la télévision des experts en hypnose qui lancent un test sur le public. À partir de ce test, il est capable de reconnaître les personnes sensibles à l’hypnose et celles qui ne le sont pas. Il choisit alors les personnes jugées sensibles pour faire leurs spectacles à la télévision. Utiliser une chaussure comme un téléphone, caresser une fille à la plage, … Etc

Dans le domaine de la psychanalyse, le thérapeute insiste sur l’importance de la relaxation lorsqu’il est question d’hypnose, avant même d’endormir l’individu, le thérapeute l’invite à se détendre au maximum. Il faut qu’un état de sérénité total soit atteint pour que la thérapie marche vraiment. Une fois, cette détente au rendez-vous, le thérapeute commence à parler de paupières lourdes et invite son sujet à dormir. Cet état de léthargie n’est pas vraiment semblable au sommeil nocturne, le sujet est plutôt dans son inconscient et son subconscient.

Ça conscience dort pour un temps et ne participe pas à ce moment que le sujet passe avec le thérapeute. Une fois que le sujet dort, le thérapeute continue de parler de détente et de relaxation. Il peut dire au sujet que celui-ci est dans un espace verdoyant dans une fête foraine, quand il y a quelque chose qui fait peur au sujet dans ce rêve inconscient, il tend à le rassurer et l’invite par la suite à se relaxer. Quand la personne est trop perturbée, le thérapeute est dans l’obligation de le réveiller, il essayera une nouvelle fois de le replonger dans son inconscient à la prochaine séance. Il ne faut effectivement pas forcer, la personne risque de perdre de ces repères si le thérapeute insiste.

Le questionnement.

Pour mieux convaincre par l’hypnose, le thérapeute recourt au questionnement. Imaginons une personne timide que le thérapeute a plongé dans un état d’inconscience. À chaque fois, il la rassure et l’invite à se relaxer afin que le sujet puisse répondre aux questions en toute confiance. Notez, qu’une personne timide ne connaît pas vraiment la raison pourquoi elle est effacée, la raison en est que la cause principale de ce trouble n’est pas du domaine de la conscience, mais plutôt de l’inconscient.

Le thérapeute est alors face à l’inconscient de la personne, quand la personne répond à ces questionnements, ce n’est pas sa conscience qui parle, mais plutôt son inconscient. Le thérapeute procède par gradation quand il pose les questions, il veille à ne pas engendrer une frustration chez la personne. Si cela se produit, il sera en effet dans l’obligation de réveiller la personne même si le délai convenable pour la séance n’est pas consommé.

Au fil des questions, le thérapeute prend des notes, à un certain moment, il arrive à connaître la cause réelle de la timidité de la personne. Cela peut être un traumatisme hérité de l’enfance ou un choque émotionnel grave. Quand ce niveau est atteint, le thérapeute peut passer à la phase traitement, quand il réveille le sujet, il veille toujours à ce qu’il soit calme et détendu.

La suggestion.

Pour mieux comprendre la technique de la suggestion en hypnose, enchaînons toujours avec ce problème de timidité. Quand le thérapeute connaît la source de la souffrance de l’individu, il s’attelle à le dire au sujet en état de conscience. Autrement dit, le ballon enfuit dans l’inconscience, le choque émotionnel ou le traumatisme refoulé est maintenant accessible par la conscience claire. La personne sait maintenant pourquoi il est timide, elle peut prendre des dispositions pour mieux combattre sa timidité.

Toutefois, le rôle du psychanalyste et hypnotiseur ne s’arrête pas là, il doit encore aider la personne à dépasser une fois pour toute sa timidité. Il a pour tâche de le convaincre de ne plus être timide, pour se faire, le thérapeute plonge une nouvelle fois la personne dans un sommeil inconscient. Il propose des suggestions visant à éliminer toutes les traces de traumatisme et de choc émotionnel dans l’inconscient de l’individu. Autrement dit, il est en train de soigner un trouble hérité de la petite enfance.

Après cela, il inculque de nouvelles valeurs à l’individu toujours par la suggestion. Il lui parle par exemple de dynamisme et de force de caractère, il lui parle de joie de vivre et de l’envie de réussir. Ces nouvelles valeurs prennent place de manière rigoureuses et équilibrées dans l’inconscient et le subconscient de la personne. Il s’approprie ces valeurs positives sans ce que son inconscient soit au courant de tout ce qui se passe.

Avant de réveiller le sujet, il s’assure que l’individu ne peut pas avoir de souvenir de ces suggestions à l’état conscient. Pour faire plus simple, les nouvelles valeurs sont dans l’inconscient de l’individu, à l’état de conscient, il voit qu’il a complètement changé de comportement. Il n’est absolument plus timide au contraire, il a une confiance totale en sa personne et sent qu’il peut accomplir des grandes choses. Voilà le pouvoir de guérison et de persuasion de l’hypnose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *